PRIX YVON GATTAZ - ELIZABETH DUCOTTET
"Start c'est bien,
Up c'est mieux"

Sous le parrainage du Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance
et de la Banque de France

En collaboration avec CentraleSupélec, le METI
et l'Association Jeunesse et Entreprises

Deux prix de 10 000€ pour récompenser
des entreprises créatrices d'emplois !

 

Le Prix

"YVON GATTAZ - ELIZABETH DUCOTTET
Start c'est bien, Up c'est mieux"

2 prix de 10 000€ pour récompenser 
une entreprise créatrice d'emplois !

CRITÈRES indispensables

ENTREPRISE CRÉÉE A PARTIR DE ZÉRO
EFFECTIF
en croissance
En-tête 5

Chaque année, deux créateurs d’entreprises, un homme et une femme bénéficieront chacun d’une dotation de 10.000€ et, s’ils le souhaitent , d’un accompagnement d’entrepreneurs de taille intermédiaires (ETI) des réseaux du METI.

Plus qu'un prix, le Prix Yvon GATTAZ-ELIZABETH DUCOTTET aspire à mettre en lumière les futurs champions incontournables et pérennes de leurs domaines respectifs.

Le Prix Yvon GATTAZ-Elizabeth DUCOTTET est un prix de prestige qui aura un impact important en termes de notoriété dans les médias et dans les domaines respectifs des lauréats.

Logo Prix Y.Gattaz - E. Ducottet.png

Les acteurs publics et privés en France se sont fortement mobilisés ces dernières années autour de l’innovation et de la création d’entreprises. Et les résultats sont là. Selon Bercy Infos, "Jamais le nombre des créations d'entreprises (hors micro-entreprises) en France n'avait été aussi haut depuis 1987, c'est à dire depuis que l'Insee en mesure le niveau."

Pour autant, notre pays peine encore à faire émerger suffisamment des entreprises de croissance ayant créé des emplois en France.

Dans ce contexte, Yvon Gattaz et Elizabeth Ducottet ont décidé de créer le prix "YVON GATTAZ -ELIZABETH DUCOTTET" :

"Start c’est bien, Up c’est mieux"     

Le but de ce prix est de récompenser tous les ans une femme et un homme créateurs d'une entreprise offrant de solides perspectives de croissance forte et de création d'emplois pérennes en France.

 

LES PARTENAIRES

Nouveau_logo_Banque_de_France.jpg

Membre d'honneur du Comité d'organisation du jury du Prix YVON GATTAZ.

La Banque de France est aujourd’hui le pilier français de l’Eurosystème, ce système fédéral qui regroupe la Banque centrale européenne et les banques centrales nationales. 
Ses trois grandes missions sont la stratégie monétaire, la stabilité financière et le service économique à la collectivité. 

METI.png

Fondé en 1995, le Mouvement des entreprises des taille intermédiaire (METI) rassemble et fédère les ETI autour de trois objectifs :

  • faire connaître les ETI et porter l’ambition d’un Mittelstand français

  • plaider pour un environnement plus compétitif, aligné sur l’environnement économique et fiscal européen

  • promouvoir l’investissement de long terme.

 

Le METI est aujourd’hui présidé par Philippe d’Ornano, président du directoire de Sisley, et Frédéric Coirier, PDG de Poujoulat.

1200px-Logo_CentraleSupélec.svg.png

CentraleSupélec est un établissement Public à caractère scientifique, culturel et professionnel, né en janvier 2015 du rapprochement de l’École Centrale Paris et de Supélec. Aujourd’hui, CentraleSupélec se compose de 3 campus en France (Paris-Saclay, Metz et Rennes).

Elle compte 4300 étudiants, dont 3200 élèves ingénieurs, et regroupe 16 laboratoires ou équipes de recherche. Fortement internationalisée (30% de ses étudiants et près d’un quart de son corps enseignant internationaux), l’école a noué plus de 170 partenariats avec les meilleures institutions mondiales.

 

Ecole leader dans l’enseignement supérieur et la recherche, CentraleSupélec constitue un pôle de référence dans le domaine des sciences de l’ingénierie et des systèmes, classée parmi les meilleures institutions mondiales.

Elle est membre-fondateur de l’Université Paris-Saclay et préside le Groupe des Ecoles Centrale (Lyon, Lille, Nantes et Marseille), qui opère les implantations internationales (Pékin (Chine), Hyderabad (Inde), Casablanca (Maroc).

logoEntreprendre-1024x222_edited.jpg

Entreprendre, le magazine de l'information économique, des entreprises et des dirigeants. Info économique et conseils d'experts pour la création et la gestion d'entreprise.

Logo AJE 6.png

Cette association, reconnue d’utilité publique, a été créée en 1986 par Yvon Gattaz à la suite de l’étonnant colloque de septembre 1986 au Zénith qui avait réuni pour la première fois des chefs d’entreprise, des professeurs et des jeunes qui se sont réconciliés ce jour-là.

 

Son objectif :

Rapprocher les jeunes des entreprises qu’ils connaissent mal et qui seront leurs futurs employeurs et symétriquement inciter les entreprises à s’intéresser aux jeunes pour favoriser leur future employabilité.

 

AJE a publié pendant 5 ans la plaquette « Les entreprises parlent aux élèves de 4ème », tirée chaque année à un million d’exemplaires et distribuée à tous les élèves de 4ème du public et du privé.

Elle a lancé les opérations « Challenges AJE » où les prix sont attribués aux entreprises sur proposition des jeunes, « Idée Tech » permettant aux jeunes de lycées techniques de pitcher et d’exposer leurs réalisations et maquettes, « Reporter aujourd’hui, acteur demain » pour susciter leur curiosité auprès de l’entreprise employeuse, et aussi «la P’AJE » une plateforme numérique de présentation de l’entreprise à l’intention des jeunes de Bac – 2 à Bac + 2 pour favoriser leur connaissance de l’entreprise.

 

VOTRE CANDIDATURE

LES ÉLÉMENTS A JOINDRE au dossier

- Nom et prénom du fondateur de l'entreprise -

- Date d’immatriculation au Registre du Commerce -

- Logo de l’entreprise -

- Activité de l'entreprise -

- Une présentation en 15 lignes de l’entreprise elle-même -

- Une présentation d’une quinzaine de lignes sur les perspectives pour les 5 prochaines années -

- Chiffre d'affaires 2020-2021-2022

- Prévisions 2023 -

- Effectif fin 2021 / Fin 2022 / Actuel -

- Résultats 2021/2022 -

- Possibilité de joindre des documents supplémentaires -

A ENVOYER AVANT LE LUNDI 15 MAI 2023 A MINUIT

SUR

CANDIDATURE@prix-ygattaz-educottet.com

Vous pouvez également envoyer votre candidature
en cliquant ici

Besoin d'aide ou d'information : n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse contact@prix-ygattaz-educottet.com

-----

Remise du Prix "YVON GATTAZ - ELIZABETH DUCOTTET
- Start c'est bien up c'est mieux
"

le lundi 5 juin 2023 à Centrale Supelec

YVON GATTAZ

« Le problème numéro 1 de nos sociétés est l'emploi.
Or le rêve inavoué de tous les employeurs est de contenir leurs effectifs pour cause de productivité et de compétitivité »

Yvon Gattaz a effectué ses études supérieures à l'École centrale de Paris, puis a été ingénieur aux Aciéries du Nord (1948-1950) et chef de division aux Automobiles Citroën (1950-1954). En 1952, il fonde, avec son frère Lucien, la société Radiall, spécialisée dans la connectique électronique et reste président-directeur général de cette société jusqu'en 1993 durant 41 ans. Depuis 1994, il en est président du Conseil de surveillance.
En 1981,
Yvon Gattaz, alors PDG d’une moyenne entreprise performante (Radiall), est sollicité pour se présenter à la présidence du CNPF où il est élu en décembre 1981 pour 5 ans.
En 1986,
Yvon Gattaz devient président d'honneur du CNPF, aujourd'hui MEDEF.
Yvon Gattaz a également fondé en 1976 ETHIC (Entreprises de taille humaine indépendantes et de croissance), un mouvement patronal en faveur des entreprises à taille humaine pour favoriser la morale d'entreprise, la stratégie humaine vers l'harmonie sociale et la création d'entreprises nouvelles.

Yvon Gattaz_edited.jpg

En 1986, il fonde l'Association Jeunesse et entreprises (AJE) qui vise à rapprocher les jeunes du monde de l'entreprise, association dont il est toujours le président.

En 1995, il crée l'Association des moyennes entreprises patrimoniales (ASMEP) pour permettre la transmission, donc la pérennité de ce type d'entreprise, grâce à un abattement fiscal sur les droits de succession en contrepartie d'un pacte de conservation des titres. ASMEP est devenue en 2009 ASMEP-ETI qu'il a présidé jusqu'en 2013, puis en 2015 le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (METI) dont il est désormais président d'honneur.

Ce combat l’a fait reconnaître comme le promoteur de la pérennité des entreprises (en particulier patrimoniales et familiales) et de la vision stratégique à long terme de leurs dirigeants.

Depuis 1989, il est membre de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques) et depuis 2013 son doyen d'ancienneté.

De 1997 à 2019, il a été président de la section « Économie politique, statistique et finances » de cette Académie.Yvon Gattaz est connu pour le rôle qu’il a joué pendant cinquante ans dans la création de nouvelles entreprises, en particulier par des jeunes.

 

En 1970, il publie « Les Hommes en gris », tout premier livre, incitant les diplômés de l’enseignement supérieur, en particulier les ingénieurs, à créer des entreprises ex-nihilo.

La « recette Gattaz » a été reprise dans les écoles de commerce : « Pour créer une entreprise, il suffit d’avoir 10 % de finances, 10 % de compétences, 40 % de vaillance, 40 % d’inconscience. »

 

Yvon Gattaz est Grand-croix de la Légion d’honneur, et Grand-croix de l’ordre national du Mérite.

 

Il est l’auteur de nombreux ouvrages :

• Les Hommes en gris, Robert Laffont, 1970.

• La Fin des patrons, Robert Laffont, 1979.

• Les patrons reviennent, Robert Laffont, 1988.

• Le Modèle français, Plon, 1993.

• Mitterrand et les patrons, en collaboration avec Philippe Simonnot, Fayard, 1999.

• La Moyenne Entreprise, Fayard, 2002.

• Mes vies d'entrepreneur, Fayard, 2006.

• La Seconde Vie : faire de sa retraite un succès, Bourin Éditeur, 2010.

• Les ETI, entreprises de taille intermédiaire, Bourin Éditeur, 2010.

• L'Entreprise et les jeunes, Bourin Editeur, 2011.

• Création d'entreprise : la double révolution, Eyrolles Éditeur, 2014.

• Economiquement Vôtre, Editions du Cherche Midi, 2018.

• L'Emploi, l'Emploi, l'Emploi, l'Indispensable révolution, JML Editions, 2020

 
 

ELIZABETH DUCOTTET

« La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. »

Albert CAMUS

Elizabeth DUCOTTET
Chairman & CEO Thuasne

Née le 23 septembre 1945 à Saint-Etienne (Loire).
Elizabeth Ducottet est Président Directeur Général de Thuasne, ETI industrielle internationale créée en 1847. Elle intègre le Groupe en 1986 et prend la succession de son père, Jean Queneau, au poste de Président Directeur Général en 1991.


FORMATION
1967 : Master en Sciences Humaines. Diplôme de l’Ecole de Psychologie de Lyon.
1968 : Capacité d’orthophoniste.
1972 : Licence de Linguistique.
1992 : Executive MBA du Groupe HEC

Photo ED 2.jpg

DECORATIONS

Commandeur dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Décoration remise par le Président Emmanuel Macron.

Commandeur dans l’Ordre National du Mérite.

 

MANDATS ACTUELS

▪ Membre du Conseil Général de la Banque de France.

▪ Président-fondateur du R3ilab (Réseau Innovation Immatérielle pour l’Industrie).

▪ Co-président du club Mittelstand Santé BPI.

▪ Administrateur de la Fabrique de l’Industrie.

▪ Administrateur d’Universcience Partenaires.

▪ Membre du Cénacle de l’Académie des Technologies.

▪ Administrateur de l’Université de Saint-Etienne.

 

MANDATS ACHEVES :

▪ Co-Président du METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire), 2014-2017.

▪ Membre du CESE Conseil Economique Social et Environnemental, 2010 - 2013.

▪ Déléguée consulaire/membre élu de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile de France, 2004-2022

▪ Membre du CNI (Conseil National de l’Industrie), 2014-2017

▪ Représentant de la France à l’European Technology Platform for the Future of 2005 Textiles and Clothing (Euratex) Bruxelles, 2010 - 2014

▪ Vice-président de l’Appamed (Syndicat des dispositifs médicaux textiles).

▪ Administrateur d’ESCP-EAP, 2017-2022.

 

Depuis 1991, Elizabeth Ducottet a tracé la voie de la croissance rapide pour le groupe Thuasne - dédié à la conception, la fabrication et la distribution de dispositifs médicaux.


Elle développe l’ancrage territorial industriel d’origine du groupe à Saint-Etienne, et étend ses racines et sa notoriété dans toute l’Europe, puis aux Etats-Unis et en Asie.

Le groupe a été multiplié par dix en trente ans.

Le groupe, qui compte aujourd’hui 3000 collaborateurs dans le monde, est implanté avec dix filiales en Europe, et a procédé à deux acquisitions en Allemagne et quatre acquisitions aux Etats-Unis.


Le groupe Thuasne réalise 300 M€ de chiffre d’affaires et consacre 5% de celui-ci à l’innovation et à la recherche clinique dans ses domaines d’expertise : l’orthopédie, le système veineux et le système lymphatique.


Le groupe est totalement dédié à la santé des millions de patients auxquels Thuasne apporte des solutions de santé expertes, innovantes, éprouvées et conformes aux règlementations de Santé des Territoires des pays dans lesquels il est désormais implanté.


Au cours des dernières années, Elizabeth Ducottet a reçu plusieurs prix décernés par le monde économique. Parmi les plus notoires, on relève :
▪ Prix de l’Entrepreneur de l’Année EY (Rhône Alpes) 2002
▪ Prix de l’Asmep 2002
▪ Prix international de la Chambre de Commerce Industrie et Services St-Etienne 2007
▪ Prix de l’Insead 2009
▪ Prix de Messe Frankfurt 2019

 

Lauréat 2022

DAAN TECH

Le prix Yvon Gattaz « Start c’est bien Up c’est mieux » a été remis le 3 février dernier à CentraleSupélec, dans l’amphithéâtre Michelin. Six entreprises ont été primées. Retour sur cet événement dont l’objectif est de mettre en avant l’entrepreneuriat.

 

Dans l’amphithéâtre Michelin à Centrale-Supélec ce 3 février  2022, passé, présent et futur se sont donné rendez-vous pour le prix Yvon Gattaz « Start c’est bien Up c’est mieux ».

Le passé, c’est l’époque où on entendait dans les grandes écoles que « Si tu as un diplôme, tu n’as pas de raison de créer une entreprise ». Et c’est à cette période, en 1952, qu’Yvon Gattaz (ECP 48) a créé avec son frère l’entreprise Radiall. Il l’a développée jusqu’à ce qu’elle devienne une ETI employant aujourd’hui 3 000 personnes.

Le présent comprend tous les efforts faits par Yvon Gattaz pour promouvoir la création d’entreprises tout au long de ces soixante-dix dernières années, avec pour étendard une devise : « Créez, entreprenez, développez-vous, créez des emplois, soyez fiers et heureux de le faire ! ». Le présent c’est CentraleSupélec sur le plateau de Saclay, ce sont ces jeunes si attentifs aux discussions sur la création d’entreprises dans une France en mouvement chez les diplômés comme les non-diplômés.

Le futur qu’Yvon Gattaz espère c’est une France du plein emploi, qui entreprend, se réindustrialise et respire l’intelligence et la créativité.


UNE VINGTAINE D’ENTREPRISES EN LICE

Le prix Yvon Gattaz, qui connaît sa troisième édition, est prévu sur dix ans ; il conjugue les trois temps ensemble et prolonge vers le futur l’apport de notre remarquable ancien. Une vingtaine d’entreprises porteuses de beaucoup d’espoirs et tournées vers les temps futurs ont concouru. Six entreprises ont été primées.

Le 1er prix est pour Daan Tech qui conçoit, fabrique et commercialise des appareils électroménagers adaptés aux enjeux du XXIe siècle. Son premier produit est Bob, un mini lave-vaisselle autonome.
Intégralement fabriqué en France en plastique recyclé, Bob ne nécessite pas d’arrivée d’eau grâce à son réservoir intégré et lave en 20 minutes la vaisselle de deux personnes avec cinq fois moins d’eau qu’un lavage à la main.

Deux autres prix d’Excellence ont été remis à In the Memory et VelyVelo.

In the Memory met à disposition des retailers et des marques une solution d’intelligence augmentée qui leur permet d’accélérer leur prise de décision sur leurs métiers au quotidien. Créé il y a trois ans, Memory regroupe cinquante collaborateurs et réalise déjà un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros.

VelyVelo s’attache à la conception de vélos à assistance électrique pour les acteurs de la livraison et les gestionnaires de flotte. Elle est leader du leasing de vélos électriques pour les professionnels de la livraison.

Trois prix d’Honneur ont été décernés à Lab Science, qui s’occupe de la réalisation d’environnements contrôlés, à Plug In Digital, dans le domaine des jeux vidéo, et à Endro Cosmétiques pour la fabrication de produits cosmétiques zéro déchet.

Les autres entreprises qui ont concouru sont porteuses de beaucoup d’espoirs et nous souhaitons que parmi elles se trouvent les lauréats des prochains prix Yvon Gattaz.

Le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (Meti), représenté par son secrétaire général Alexandre Montay, a contribué à la réussite de ce prix organisé par Bernard Bismuth (ECP 66) et Simon Dufeigneux (Sisley) et présidé par Pierre Gattaz (Radiall) assisté des trois autres présidents : Philippe d’Ornano (Sisley), Elizabeth Ducottet (Thuasne) et Frédéric Coirier (Poujoulat). Romain Soubeyran, directeur général de CentraleSupélec, et Jean-François Galloüin, professeur à CentraleSupélec et organisateur de la Startup Week, ont apporté tout leur support et organisé les débats.

À l’année prochaine !

Article publié dans la revue CentraleSupélec Alumni n°09 [mars/avril 2022]

 

CONTACT

Une question ? Ecrivez-nous !

Merci, nous revenons vers vous rapidement.